L'article est reproduit avec l'autorisation du Bureau International du Travail.

Ce travail de recherche est centré sur l’analyse des témoignages des anciennes collégiennes qui ont étudié aux deux collèges Áo Tím (à Sài Gòn), Đồng Khánh (à Huế) pendant les années de 1920 à 1945, avec comme objectif de chercher à connaître les mémoires et opinions des collégiennes  sur leur développement sous le toit de l’école franco-indigène. 

La fabrique des femmes de  Leslie T. Chang est centré sur les récits des  jeunes femmes chinoises ambitieuses, issues des régions rurales, venues à  Dongguan, une ville industrielle du delta du fleuve Perle de Chine pour changer  de vie et contribuer à transformer l’économie et la société chinoises pour en faire ce qu’elles sont aujourd’hui. 

A l’échelle internationale, les leçons et les bonnes pratiques en matière de genre et changement climatique viennent historiquement d’espaces (continents, pays, régions) plus «avancés» que les pays de l’espace francophone dans la prise en compte du genre (dans les politiques publiques, dans les réflexions et expériences émanant de la société civile, dans la recherche etc.) et dans la lutte contre le changement climatique.

Les lecteurs vietnamiens attendaient avec impatience la publication des mémoires de Madame Nguyễn Thị Bình Ma famille, mes amis et mon pays, par  la Maison d’édition Tri Thức –Savoir-. Beaucoup de ces fidèles lecteurs  sont venus assister à la rencontre organisée avec Madame Bình à l’occasion de la présentation de son livre le 3 juillet 2012 à Ho Chi Minh Ville.

Il y a à Ho Chi Minh Ville deux institutions spécialisées en études du genre, l’une est le Département de Sociologie – antérieurement Département  des Etudes sur la Femme- de l’Université Ouverte de Ho Chi Minh Ville, et l’autre est le Centre de Recherche Genre et Société de l’Université Hoa Sen. Madame Thai Thi Ngoc Du a activement contribué à ces deux institutions.

Entre 1918 et 1945, notre recherche se propose donc de privilégier le réponses féminines et  féminines apporteés à la problématique de la modernisation de la société Vietnamienne

Hao Nu Trung Hoa

Le livre est une collection de 15 récits de la vie des femmes chinoises

L’emprise du genre. Masculinité, féminité, inégalité

Le livre d’Ilana Löwy cherche à comprendre comment les sociétés occidentales, tout en proclamant l’égalité entre hommes et femmes, ne cessent de reproduire ce que Françoise Héritira appelé la « valence différentielle des sexes ».

Pages