Mon, 06/29/2015 - 10:54 - 41 Views

Claire Chatelain

Compte rendu

Coline Cardi, Geneviève Pruvost (dir.), Penser la violence des femmes, Paris, La Découverte, 2012, 442 p., avec un préface d’Arlette Farge.

L’article est reproduit avec l’autorisation de l’auteure et du comité de rédaction de la revue Genre et histoire .

 

Evénement intellectuel selon Arlette Farge, ce très riche ouvrage collectif, issu du colloque de l’université Paris-Diderot en juin 2010, est édité par leurs co-organisatrices, les sociologues Coline Cardi et Geneviève Pruvost. Il regroupe 26 contributions pluridisciplinaires écrites par des littéraires, historien-ne-s, sociologues, anthropologues, criminologues et politistes autour d’un sujet difficile et nécessaire, celui de la violence des femmes. La démarche s’inscrit dans l’intérêt social et politique d’aujourd’hui pour les questions de formation des assignations de genre, enfin sorti du seul champ académique ou des interrogations solitaires des travailleurs sociaux. La reconnaissance de formes de violences féminines, décollées de leur assimilation à une mythique « nocivité féminine » tient alors à leur rigoureuse analyse par les sciences humaines et sociales.

>> Lire la suite
(http://genrehistoire.revues.org/1956)