Sun, 12/05/2010 - 23:35 - 77 Views

Contexte

La stratégie de recherche de l’Université HOA SEN comprend trois programmes principaux : enseignement supérieur, genre et développement, environnement et développement durable.

Genre et développement est un concept qui englobe plusieurs sphères de recherche sur les rapports sociaux entre les hommes et les femmes à travers le temps et l’espace, à différents niveaux : famille, communauté, région et nation, aire culturelle … Les études de genre sont transversales et touchent plusieurs disciplines, ainsi, l’approche interdisciplinaire est privilégiée. Le plan d’action de la quatrième conférence mondiale sur les femmes organisée à Beijing en septembre 1995 a identifié 12 domaines critiques pour la promotion des femmes. A l’heure actuelle, dans plusieurs pays du monde, ces domaines critiques sont toujours à l’ordre du jour dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Ces domaines concernent tous des problèmes sociaux qui ont un impact sur les femmes et l’égalité de genre, à savoir la pauvreté, l’éducation, la santé, le travail, la violence, les conflits armés, le droit de décision, la fillette, l’environnement…

Ensemble avec les efforts de renforcement des moyens d’action des femmes et de l’égalité de genre de la part des organisations, institutions, milieux associatifs et communautaires, les universités et institutions de recherche ont intérêt à développer les études de genre tant dans la formation que dans la recherche. Les études de genre pourront nous emmener à découvrir une dimension genre qui reste inconnue dans l’histoire nationale, elles pourront apporter des éclairages sur les rôles, les positions et les identités des femmes, sur les caractéristiques des relations hommes – femmes dans différents contextes culturels et à des époques historiques différentes. Les connaissances « genrées » que nous aurons recueillies nous aideront à comprendre la réalité de manière plus complète et plus nuancée ; elles contribueront à consolider les fondements scientifiques au service de la construction d’une société juste et dans une perspective de développement durable.

Le Centre de recherche GENRE ET SOCIETE formé à l’Université Hoa Sen a l’ambition de contribuer sa voix et ses efforts de recherche dans les domaines prioritaires qui influencent les relations sociaux entre les femmes et les hommes. Nous espérons créer un forum qui attire l’attention tout d’abord des enseignants et étudiants de l’Université Hoa Sen et initier des activités de recherche dans le domaine du genre et du développement social. Un autre objectif du Centre est de participer aux réseaux de recherche internationaux sur des thématiques d’intérêt commun en vue de partager de nouvelles connaissances et découvertes dans le domaine du genre où existe un vaste champ inconnu.

Axes de recherche majeurs

L’histoire de la recherche féministe a commencé par les études sur la subordination et les désavantages des femmes dans les sociétés patriarcales. A partir de la fin des années 1970, les études de genre s’orientent davantage vers l’analyse des relations sociales entre les hommes et les femmes afin de trouver des moyens de les rendre plus équitables, plus égales. L’égalité de genre n’a que des effets bénéfiques, non seulement pour les femmes mais aussi pour les hommes, donc pour la société entière. Cependant, puisque la situation des femmes n’est pas encore suffisamment étudiée, les études de genre continuent à avoir un contenu « femme », ce qui ne nous surprendra pas.

Les trois axes de recherche majeurs sont les suivants :

 1. Femmes, genre et histoire

Les chercheur(e)s féministes constatent l’invisibilité des femmes dans l’histoire des peuples, autrement dit, l’histoire des femmes n’est pas connue. Les femmes ne sont mentionnées dans l’histoire qu’exceptionnellement : des figures de femmes héroïnes qui se sont sacrifiées pour la patrie lors des guerres de défense nationale, des femmes de talent dans les sciences et lettres ou dans la politique. Cependant, quelles sont les conditions de vie des femmes en tant que groupes sociaux à travers les époques de l’histoire, qu’est-ce que les femmes ont contribué à la société, quels désavantages et souffrances doivent-elles subir dans les sociétés patriarcales, quelles leçons les générations futures peuvent-elles apprendre à partir des expériences des femmes, quels progrès les femmes ont-elles acquis au fil du temps et grâce à quels facteurs ? Tant de questions qui attendent des réponses de la part des chercheur(e)s et ces nouveaux éclairages viendront enrichir l’histoire des peuples.

D’un autre côté, dans l’histoire des pensées des peuples et des cultures, quels sont les idées, les points de vue des penseurs et des intellectuels à de différentes époques à propos des relations sociales entre les hommes et les femmes, du rôle, de la position et des capacités des femmes ? Ont-ils des idées progressistes ou d’avant-garde sur l’égalité de genre ? Rechercher ces sources historiques contribuera à faire ressortir des caractéristiques nationales concernant le domaine de l’égalité de genre. Nous pourrons aussi découvrir que les origines de l’égalité et de l’inégalité de genre résident même dans la culture nationale.

 2. Femmes, genre et éducation

Il est évident que l’éducation est la clé d’accès aux connaissances qui aident les gens à prendre conscience de leurs propres valeurs et des valeurs universelles telles que la liberté, l’égalité, la paix. L’éducation est aussi la base indispensable qui garantit l’accès à la vie professionnelle. Cependant, à cause de l’inégalité persistante et à cause de la discrimination à l’égard des femmes, le nombre de femmes analphabètes ou d’un très bas niveau d’instruction dans les pays en développement est non négligeable. L’inégalité dans l’éducation mène aux inégalités d’emploi, de revenus et de position sociale. C’est pour cette raison que la majorité des mouvements féministes à l’époque moderne et contemporaine privilégient toujours l’éducation et la formation professionnelle destinées aux femmes.

Le Centre de recherche Genre et Société s’intéresse aussi à l’étude de l’influence de l’éducation sur la formation des femmes intellectuelles dotées d’une conscience d’égalité de genre dans la famille et dans la société, des femmes citoyennes responsables au niveau national et mondial.

 3. Femmes, genre et violence

La violence basée sur le genre attire de plus en plus l’attention des chercheur(e)s et des professionnel(le)s. A côté de la violence conjugale dont les victimes sont majoritairement des femmes, les femmes sont aussi victimes d’une autre forme de violence ayant une dimension sociale, ce sont des conflits armés qui malheureusement se déroulent encore dans plusieurs endroits du monde. Les mouvements des femmes avec le slogan « Egalité, paix, développement » ont exprimé leur aspiration ardente à un monde sans arme, sans tuerie, un monde de paix et de réconciliation.

Dans la guerre, les hommes sont engagés dans les combats, ils font face à la mort, ils peuvent être blessés et affrontent de multiples difficultés dans l’après-guerre. Les sacrifices des hommes dans les guerres sont énormes. Mais la guerre a aussi un visage de femmes et d’enfants. Les femmes participent aussi aux combats et assurent en même temps la survie de la famille, elles aussi sont menacées par la mort et les blessures. Dans la guerre, les femmes sont instrumentalisées par la violence des hommes et souffrent d’atroces violations à leur dignité humaine. Les souffrances et les trajectoires des femmes pendant et après la guerre restent peu connues, c’est ainsi que les sociétés ne payent pas suffisamment attention aux contributions ni aux sacrifices des femmes.

Le Centre de recherche Genre et Société a initié un projet de recherche sur les femmes et les guerres. Pour nous, Vietnamiennes et Vietnamiens, il est temps de rassembler les documents et témoignages, de retracer les trajectoires des femmes qui ont traversé les deux guerres de défense nationale afin d’ arriver à écrire une partie de l’histoire des femmes vietnamiennes à l’époque moderne et contemporaine Le projet a un autre objectif, c’est la mise en réseau avec d’autres groupes de recherche sur le même thème afin d’avoir une perspective transnationale et de créer un espace qui facilite les échanges d’expériences et de résultats de recherche dans le domaine « Femmes et guerres ».

Quel que soit l’axe de recherche, l’approche interdisciplinaire est de règle et l’objectif tend vers la recherche de l’égalité de genre. Les recherches mettent l’accent sur l’analyse de l’impact bénéfique aussi bien que négatif des facteurs culturels sur la situation des femmes ainsi que des relations de genre, parce que les modèles culturels exercent une influence persistante sur la perception des générations. Il conviendrait de changer les pratiques culturelles nuisibles à l’égalité de genre comme affirme l’article 5 du CEDEF pour assurer le progrès et un développement durable de la société.

Membres du Centre de recherche Genre et Société:

Avec la collaboration des enseignants et étudiants de l’Université Hoa Sen.

Adresse : 8, Nguyen Van Trang, District 1, Ho Chi Minh ville - Vietnam

Tél: +84 1900.1278  -  EXT: 11.280  -   Fax: +84 8 39257851     Website: http://gas.hoasen.edu.vn