Mon, 03/27/2017 - 09:03 - 9 Views

Le 22 février 2017, l’Union des femmes de Ho Chi Minh Ville a organisé une réunion d’introduction à la Loi de l’enfant, version 2016 et la protection des droits de l’enfant au sein de la famille. La conférencière était madame Trương Thị Hòa, avocate, vice présidente du Cercle des avocates de Ho Chi Minh Ville. Les participantes étaient des membres de l’Union des femmes de Ho Chi Minh Ville.

Madame Trương Thị Hòa a d’abord souligné l’importance de l’entretien et du développement de l’enfant car “l’enfant est le bonheur de la famille et l’avenir de la nation”. L’attention portée sur le développement de l’enfant se reflète bien dans 106 articles de la Loi de l’enfant qui a été approuvée par l’Assemblée Nationale le 5 avril 2016 et sera entrée en vigueur le premier juin 2017. La promulgation de cette loi marque un jalon important du système juridique du Viet Nam.

Madame Trương Thị Hòa a fait ressortir les articles qui stipulent l’interdiction des actes de violation des droits de l’enfant, des articles sur la responsabilité des instances publiques et des organisations de protection des droits de la mère et de l’enfant. La clause 1 de l’article 37 de la constitution du Viet Nam stipule bien que l’État, la société et la famille doivent prendre soin de l’enfant. L’importance de l’éducation de l’enfant est bien reconnue par l’article 61 de la constitution ; le développement de l’éducation constitue une stratégie nationale majeure visant à élever le niveau d’instruction de la population et à développer les talents de l’enfant. Le gouvernement a la tâche d’investir prioritairement dans l ‘éducation maternelle, d’assurer l ‘éducation primaire et secondaire, de développer l’enseignement supérieur et la formation professionnelle. La Loi de l’enfant garantit aussi d’autres droits de l’enfant comme la liberté de croyance, les droits intimes, les droits d’adoption et ceux de protection contre l’abus sexuel. Parallèlement, les devoirs de l’enfant sont aussi bien stipulés par la Loi de l’enfant comme ceux envers soi même, envers la famille, la société et la nation.

La Loi de l’enfant contient des règlements qui encouragent la participation des enfants aux activités de la famille, de l’école et de la société. Les organisations qui sont désignées par cette loi comme représentantes de l’enfant ont le devoir de faire connaître l’opinion de l’enfant et d’assurer contrôle conformément à l’avis et l’attente de l’enfant. En outre, la loi contient aussi des articles concernant les enfants en situation difficile comme enfants victimes du trafic de personnes, enfants migrants, enfants réfugiés dont les parents ou tuteurs ne sont pas encore identifiés.

A la clôture de la réunion, madame Trương Thị Hòa a souligné l’importance des connaissances des femmes sur la Loi de l’enfant pour le développement de notre société.

Compte rendu : Nguyễn Hoàng Ánh Linh

Traduction française : Thái Thị Ngọc Dư